Covid-19, le fablab se mobilise

ven. 27/03/2020

Élan de solidarité à l'ilab pour aider dans la lutte contre le coronavirus

  • News
Les imprimantes 3D et découpeuses laser tournent à plein régime pour fabriquer masques et protections.

Comme l'ensemble des lieux accueillant du public, la Maison du numérique et de l'innovation de Toulon qui héberge l'ISEN s'est vidée, dès le 16 mars, de ses centaines d'occupants : élèves-ingénieurs, enseignants, startupeurs, freelances et personnels. Pourtant quelques jours plus tard, les directions de l'ISEN et de TVT ont décidé de rouvrir le fablab, à la demande du fab manager Eric Serre, et de quelques habitués du fablab. L'objectif ? Utiliser les moyens disponibles pour aider dans la lutte contre le covid-19. Comment ? Avec des imprimantes 3D, découpeuses laser et bien sûr une bonne dose de motivation et de créativité. Le résultat, un bel élan de solidarité !

Eric Serre coordonne sur place l'équipe de bénévoles sur les différents projets en cours :

  • Des visières de protection
  • Des masques de protection
  • Des respirateurs

VISIERES DE PROTECTION

Philippe Missout et Eric Serre ont designé un modèle de visière en s'appuyant sur des modèles existants et sur les besoins des forces de l'ordre (notamment de la Gendarmerie Maritime). C'est ainsi que ces visières peuvent être utilisées de deux façons : avec des clips orange, sur une casquette, ou fixées sur un support créé sur place sur les imprimantes 3D. 

La première commande, de 4 visières, a été livrée hier, au personnel de caisse d'un supermarché Intermarché de Toulon (Quartier du Temple).

La capacité de production est de 4 à 6 unités par jour.
Les stocks disponibles en matière première permettent d'ores et déjà de créer une centaine de visières.

MASQUES

Ces masques en tissu sont cousus par "les deux Jean-Luc" (Jean-Luc Gamba et Jean-Luc Meurice) selon un modèle simplissime : deux pièces de tissu (jean+lycra) et un filtre à café, interchangeable. Bien entendu ces masques ne prétendent pas remplacer les FFP2, mais les 750 pièces déjà produites en quelques jours ont déjà toutes été distribuées. La demande reste forte car le besoin est immense. Ces masques sont pour l'instant destinés en priorité à ceux qui continuent de travailler, souvent en contact avec le public. Il s'agit principalement des commerçants, des éboueurs, du personnel dans les ephads et des policiers.

L'objectif est de façonner ainsi 1000 masques, ensuite, les matières premières (fournies personnellement par Jean-Luc Gamba) viendront à manquer sur place, mais chacun peut participer : le tutoriel sera bientôt en ligne sur la page Facebook de l'Ilab (lien ci-dessous).

RESPIRATEUR

Pour l'instant encore à l'étape de prototype, le respirateur sur lequel travaille Thomas Delaey-Langlois pourrait permettre de soulager les services hospitaliers dans la perspective du pic de l'épidémie dans notre région, accompagné du manque de matériel type respirateurs. Projet à suivre !

PARTENARIATS

Cet élan de solidarité est soutenu par la librairie-papeterie Charlemagne, qui est prête a fournir couvertures transparentes en PVC et élastiques pour les visières.

Le fablab de l'ISEN est également en lien étroit avec l'université de Toulon, sur le partage des bonnes pratiques, modèles, astuces de réalisation et échange de matériel.

L'ISEN, TVT et System Factory soutiennent également ce projet.



Si vous avez un réel besoin de ce type d'équipement, n'hésitez pas à contacter l'iLab via sa page facebook.

Pour connaître la suite du projet, consultez notre article du 22 avril 2020 "Visières, le cap des 10000"


CONTACTEZ-NOUS


UNE QUESTION ?
Notre équipe pédagogique vous répond

Par mail être rappelé
  • Suivez-nous !