Garageweek ISEN

jeu. 20/12/2018

Quand la transition numérique nourrit la transition écologique

  • Projets étudiants
Guillaume Pérocheau nous parle de la Garageweek 2018, une semaine les mains dans le cambouis !

Et si le numérique pouvait nous aider à limiter notre empreinte carbone ? C'est la question que nous avons posée cette semaine à 110 étudiants à l'ISEN en 3e année (campus de Toulon et Nîmes).

Par équipes de cinq, nos étudiants ont mené un processus de créativité, de co-conception et de prototypage rapide pour imaginer des solutions originales, basées en particulier sur l'électronique embarqué (autour de micro-contrôleurs OpenSource Arduino), pour rendre notre environnement et nos comportements moins gourmands en carbone.

La conférence d'introduction a été donnée par Sébastien Bruyère. Côté méthode, nos étudiants ont appliqué une méthodologie de créativité "en diamant" dès lundi, puis une méthode Agile pour gérer la conception de leurs prototypes, en s'appuyant sur l'I-Lab, notre FabLab. Tous ces prototypes sont ensuite montrés, vendredi, devant un Jury.

D'ailleurs, si vous êtes à Toulon demain à 13h30, c'est ouvert au public, en amphi, Maison de l'Innovation et du Numérique !

Parmi les idées les plus poétiques, nous avons : une maison B&W, qui change de couleur extérieurement de façon à capter où à réfléchir la lumière, une piste cyclable qui ne s'éclaire la nuit que pour suivre un cycliste avec une sorte de vague lumineuse, un système d'éclairage par fibre optique alimenté par un miroir qui suit le soleil, comme un tournesol, un distributeur de friandises avec vélo intégré, qui demande à l'utilisateur de pédaler pour produire l'énergie verte en compensation de l'empreinte carbone de la friandise choisie (le consommateur d'un Mars doit s'attendre à pédaler !), une plante de bureau "coach carbone" qui analyse mon comportement (est-ce que j’éteins ma lumière, est-ce que que surchauffe, etc.) et me propose des améliorations personnalisées, un système de régulation de l'éclairage automatique d'un bâtiment, qui régule en fonction de la luminosité extérieure, un caddy intelligent, qui à partir des code-bar des produits calcul l'empreinte carbone de mes achats, un système de péage intelligent, qui grâce à un capteur carbone embarqué et une connexion bluetooth module le prix du péage en fonction de mon degré de pollution (ça, c'est pas politiquement correct en ce moment !), etc.

Désolé pour les autres, on reviendra sur vos prototypes avec des vidéos. A titre perso, je suis content de cette quatrième GarageWeek. Content d'avoir vu à l'oeuvre l'enthousiasme, l'implication et la créativité de nos étudiants. Je suis aussi heureux de pouvoir faire ma part. Je crois, malheureusement, que compter sur une prise de conscience globale et un changement massif des comportements risque de ne pas suffire... C'est aussi tout notre environnement socio-technique qui doit devenir moins gourmand en carbone, si nous voulons atteindre nos objectifs de limitation du réchauffement climatique. Et c'est sur ce paramètre que nous avons travaillé, et que nous devrons travailler encore plus dans les années à venir.

 

Guillaume Pérocheau
ISEN Méditerranée
Responsable Département SHES
Enseignant-Chercheur

#Garagewwek


CONTACTEZ-NOUS


UNE QUESTION ?
Notre équipe pédagogique vous répond

Par mail être rappelé
  • Suivez-nous !