Nouveau campus : l'ISEN en fête à Marseille

ven. 25/05/2018

Installée en plein-centre ville, l'école forme des ingénieurs du numérique par apprentissage

  • Formations

Toulon, Nîmes... et désormais Marseille. L'ISEN Yncréa Méditerranée a inauguré jeudi 24 mai son nouveau campus, premier en propre à Marseille. Situé en plein centre-ville, entre la gare Saint-Charles et le quartier d'affaires de la Joliette, les nouveaux locaux jouxtent  le futur campus urbain Saint-Charles Porte d'Aix où convergeront 5 000 étudiants chaque jour. Ce projet Euroméditerranée devrait sortir de terre en 2021. Une aubaine pour l'ISEN dont la volonté a toujours été de s'implanter au coeur des écosystèmes. 

Dédié à la formation par apprentissage, le campus marseillais accueille chaque année, 60 apprentis-ingénieurs formés dans les domaines de l'électronique, de l'informatique industrielle et du génie logiciel. Auparavant, les étudiants suivaient les cours dans les locaux du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam).

Pour fêter son nouvel établissement, l'école du numérique a reçu 120 personnes dont un invité surprise très spécial. Mesurant 3 mètres, orné de LED multicolores, l'invité guest a focalisé l'attention des convives qui se sont munis de leur appareil photo pour immortaliser ce moment hors du commun.

Un robot intelligent de 3 m de haut a fait le show en dansant et en chantant

Imaginez une montagne métallique de 3 mètres de haut qui déboule au milieu de la foule et se met à scanner chaque invité en émettant des sons numériques bruyants. Impressionnant mais sympathique, le robot intelligent capable de danser, se présente peu de temps après son entrée en scène remarquée. Une voix numérique prend la parole. "Bonjour, je m'appelle SM 3.0, je suis un robot de cérémonie, vous ne devez pas avoir peur de moi car je suis un robot qui aime les humains", prévient-il avant de demander à l'assemblée : "Comment allez-vous?"  Une question qui reste sans réponse mais ne destabilise pas SM 3.0 pour autant. Le robot rétorque avec beaucoup d'humour : "Apparemment pas bien du tout". Les invités sourient, ils sont conquis. La fête est lancée ! Le robot fait le show, chante et danse avant de laisser place à un groupe de musique jazz. 

"Nous formons des étudiants qui seront les ingénieurs de demain et réinventeront le monde d'après-demain", Didier Goguenheim

Dans cette ambiance conviviale, élus, apprentis, personnel de l'ISEN et entreprises échangent sur le secteur du numérique dans un environnement splendide. Le bâtiment dont l'espace de travail est partagé entre l'ISEN et l'Espace Mode Méditerranée est un phalanstère. Lors de son discours, Didier Goguenheimm, directeur d'ISEN Yncréa Méditerranée  rappelle qu' "un phalanstère est un ensemble de logements organisés autour d'une cour couverte centrale, lieu de vie communautaire".  Au milieu d'un domaine on y cultivait les fruits et les fleurs. Il me plait de dire que nous venons cultiver et cueillir à Marseille les fleurs et les fruits de la connaissance et de la formation…". 
Une jolie métaphore employée pour livrer la philosophie ISEN. 

"Notre souhait, notre ambition, notre mission, est de contribuer à notre mesure à la formation sur l’ensemble du territoire méditerranéen, des étudiants et alternants qui seront les ingénieurs de demain, et qui eux-mêmes réinventeront le monde d’après-demain, un monde où la technologie sera au service de l’homme.", poursuit Didier Goguenheim. 

En partenariat avec l’Institut des Techniques de l’Ingénieur de l’Industrie PACA (ITII), l’ISEN Méditerranée propose une formation dans les domaines de l’électronique, de l’informatique Industrielle et du génie logiciel. Rythmée par une alternance courte, cette formation s’adapte à la réalité économique des entreprises. Ce virage adopté par la grande école du numérique s'inscrit dans une dynamique de développement des formations professionnalisantes. En 2018, le nombre d'alternants a doublé dans la région PACA qui poursuit l'objectif d'atteindre 50 000 alternants en 2021.

"Les entreprises avec lesquelles nous travaillons recherchent des ingénieurs formés dans les domaines où nous sommes à la pointe de la technologie", Maurice Isidore

Chaque année, l'ISEN forme 120 apprentis-ingénieurs (à Marseille et Toulon) avec comme objectif d'augmenter ce seuil, dans les prochaines années. Et ainsi répondre au besoin constamment en augmentation d'ingénieurs du numérique.  Les chiffres du secteur l'attestent. Le numérique représente 5% du PIB de la France et se développe au delà des prévisions avec un chiffre d'affaires de 54 milliards d'euros. 

"Les entreprises avec lesquelles nous travaillons recherchent des ingénieurs formés dans les domaines de l’intelligence artificielle, du big data, de la cybersécurité, des objets connectés, du développement systèmes embarqués domaines où nous sommes à la pointe de la technologie", informe Maurice Isidore, président du Conseil d'administration d'ISEN Yncréa Méditerranée avant de se projeter dans le futur de l'école. Pour anticiper la pénurie dans ces métiers, l’ISEN participe activement à l’augmentation du nombre d’ingénieurs formés au travers de nos filières d’expertise et d’apprentissage. D’où l’installation des formations d’ingénieurs du numérique à Marseille.

Le phalanstère où est installé l'ISEN fait face au paquebot de Rudy Ricciotti, projet immobilier réalisé par l'architecte marseillais qui a dessiné le célèbre Mucem. Comme un signe pour dire que l'ISEN YNcréa Méditerranée voguera en croisière dans la Cité phocéenne...

RETROUVEZ TOUS LES TWEETS #WELCOME ISEN MARSEILLE


CONTACTEZ-NOUS


UNE QUESTION ?
Notre équipe pédagogique vous répond

Par mail être rappelé
  • Suivez-nous !