S'épanouir en Prépa ? C'est possible à l'ISEN

jeu. 15/02/2018

Coaching et parcours sécurisé pour une formation minimisant le stress

  • Formations
Les CPGE de l'ISEN Méditerranée se démarquent avec une pédagogie axée sur le coaching positif, l’accompagnement individualisé et l’entraide.
Les étudiants en khôlle Les étudiants en khôlle

Terminés le stress paralysant du concours, la concurrence inter-classes et la barrière professeur-élève. Sur le campus ISEN de Toulon ou Nîmes, un élève en Prépa intégrée est un élève accompagné, soutenu et poussé vers la réussite. L’ISEN joue la carte du coaching positif avec comme leitmotiv de minimiser le stress. Une tâche qui s’avère délicate tant les élèves ont tendance à se rajouter du poids sur les épaules. 

Pour baisser la température de ces têtes chaudes, le coaching semble la clé de voute. Responsable des classes préparatoires à l’ISEN, Lucie Gleizes a côtoyé les filières post-bac lors de son précédent poste dans un lycée public. Selon elle, l’ISEN, qu’elle découvre depuis la rentrée, présente de sérieux atouts pour attirer les très bons élèves et insiste sur l’ambiance qui règne au sein des classes. "Ici, il n’y a aucune concurrence entre les élèves", observe l’enseignante de français, philosophie et sciences humaines et sociales. "Comme ils sont dans un parcours sécurisé avec la possibilité d'intégrer une école d'ingénieur, ils sont sereins".

Coaching personnalisé
En effet, en entrant en prépa, le néo-bachelier s'assure une place en 1re année de cycle ingénieur tout en gardant la possibilité de passer les concours aux grandes écoles. "Ils n’ont pas le stress de se dire qu’on va leur piquer leur place. Ce qui crée une émulation positive avec beaucoup d’entraide". Bien-être 1. Stress 0.

Les enseignants sont accessibles et disponibles dans la journée pour répondre aux questions des élèves 

"Notre premier objectif c’est la validation des acquis des programmes de prépa", spécifie Christian Paul, directeur de la formation à l'ISEN, avant de différencier "prépa école" et "prépa lycée".  "Sauf que l'ISEN est une école d'ingénieur et pas un lycée. Les étudiants côtoient les cycles ingénieurs et forcément ils mettent en perpective leurs études et le métier qu'ils vont faire".  

Proximité élèves-enseignants 
Ainsi, l’enseignant ne se contente pas de dispenser les cours et de corriger les copies. Présent dans l’école toute la journée, il nourrit une proximité avec l’étudiant. "Nous avons un mail actif et un bureau personnel en face des salles de classe. A la moindre question ou problématique ils peuvent nous contacter ou venir nous voir", rassure Lucie Gleizes.

Autre particularité importante du fonctionnement pédagogique : les khôlles, exercice phare des prépas qui consiste à un entraînement intensif aux oraux des concours. Pour ces fameuses colles, l’ISEN a choisi de faire venir des "khôlleurs", des professeurs extérieurs pour apporter un autre regard et évaluer encore plus objectivement les élèves. 

Une prépa tournée vers l'extérieur gràce aux stages et aux associations étudiantes

L’ouverture vers le monde extérieur est dans l’ADN de l’ISEN qui pousse ses étudiants à s’ouvrir, à faire du sport et à s’engager dans une association. La prépa nécessite beaucoup de travail personnel mais à l’issue des deux ans, un apprentissage purement théorique peut desservir l’élève qui aura freiné son développement personnel. "D’où l’importance des stages dans le cursus ISEN", ajoute Lucie Gleizes.

"On propose des stages dès le début du cursusun stage dans un pays anglophone ou anglophile en plus d’un stage associatif de 15 jours en première année et d’un stage ouvrier d’un mois en deuxième année", détaille Christian Paul soucieux d’offrir un maximum de possibilités aux étudiants de prépa. Notamment en immergeant l'étudiant dans un monde concret. "On leur apprend à communiquer, à gérer des projets en équipe", renchérit Lucie Gleizes. 

Sans oublier le sport où une demi-journée hebdomadaire est consacrée à sa pratique dans le programme pour "penser à autre chose et relâcher la pression". Lors d’un passage à l’ISEN pour la mise en place d’un projet, Yannick Dalmas, ancien pilote automobile quadruple vainqueur des 24h du Mans estime que le sport "permet de puiser en soi et de prendre conscience de toutes possibilités que l'on a et dont on avait pas conscience".

Sport, coaching positif, disponibilité, travail en équipe, stage à l'international, entraide... tant d'atouts qu'offre la prépa ISEN. Sans oublier la grande nouveauté : LES FRAIS DE SCOLARITÉ SONT OFFERTS AUX MENTIONS TB AU BAC !!!!

S'inscrire en Classe Prépa CPGE
 

CONTACTEZ-NOUS


UNE QUESTION ?
Notre équipe pédagogique vous répond

Par mail être rappelé
  • Suivez-nous !