Venez tester l'Escape Game de l'ISEN

mer. 14/03/2018

Deux étudiants en Master 1 ont crée un scénario dans lequel les participants doivent s'échapper d'un hôpital psychiatrique.

  • News
Après quatre mois de préparation, l'Escape ISEN est une réussite d'autant qu'il a été réalisé avec peu de moyens mais beaucoup d'ingéniosité.
Pas de photo de l'intérieur de la pièce, sinon vous auriez des indices... Pas de photo de l'intérieur de la pièce, sinon vous auriez des indices...

« Quatre patients atteints de maladie mentales se sont enfui de l’hôpital psychiatrique. Vous avez été enfermés malgré vous, à leur place dans une salle de l’hôpital et devez vous échapper par la porte fermée avec un cadenas. Vous disposez de 45 minutes pour retrouver leurs dossiers médicaux », informe sérieusement Anthony Krings, co-fondateur d'Escape ISEN, l'Escape Game du campus de Toulon. 

Instantanément mis dans l’ambiance, nous voilà attachés deux à deux, les yeux fermés dans une grande salle. Et disposons d’un temps limité pour résoudre une multitude d’énigmes et parvenir à s’enfuir… Lorsque l’on ouvre les yeux, pieds et mains liés à notre binôme, nos yeux parcourent la pièce à la recherche du moindre indice, bien cachés par Damien Leviez et Anthony Krings, fondateurs de l’association Escape ISEN.

Nouveau record établi : 38 minutes seulement pour s'échapper

Le premier objectif ? Se détacher de l’autre pour pouvoir parcourir la pièce le plus rapidement possible et avancer dans la résolution de l’énigme. Feuilles de papiers codés, lampes UV, tableaux, coffres, bouchons de bouteilles… Tant d’objets disséminés dans la pièce sans signification probante.

Au départ, on se sent un peu perdus, ne comprenant pas comment nous allons transformer les indices trouvés en solution. Puis, en communiquant avec l'équipe, on fait les liens entre l'histoire et les premiers objets récoltés. Pour réussir, il faut être observateur, curieux et aimer inconditionnellement jouer. Une fois la première étape franchie du jeu qui en compte trois, nous voilà totalement lançés dans l'aventure créée par les pépites de l'ISEN. Et pour le reste, on ne vous en dit pas plus, sinon vous aurez trop d'indices...

Les Escape Game sont nés au Japon en 2007

Créée en octobre 2017, l'association Escape ISEN qui dépend du BDA (Bureau des Arts) naît de l'idée de deux étudiants en Master 1 Robotique Mobile. Amateur d'Escape Game, Anthony Krings est motivé pour créer son propre scénario aidé par Damien Leviez, animateur pour enfants habitué à imaginer des chasses au trésor. Quatre mois plus tard, les deux compères lancent leur jeu après avoir construit un scénario, scénariser l'espace et proposent désormais des sessions d'Escape Game tous les jeudis après-midi. 

Le concept naît au Japon en 2007 où Takao Kato, inspiré d'un jeu vidéo, crée la première « Live Room Escape »,  mettant en scène des joueurs dans la réalité. Ces derniers doivent évoluer dans une salle à thème et résoudre des énigmes. Ce n’est qu’en 2013 que l’Escape Game immigre en France où l’on dénombre désormais 367 salles dont 64 à Paris et 31 en PACA. 

Réalisé avec peu de moyens, le jeu des étudiants de l'ISEN s'avère plutôt bien réussi même si on aurait aimé voir des robots, des énigmes sur le monde de l'ingénierie. Peut-être pour le prochain scénario... Qui battra le record de 38 minutes établi par Aurélie Demeulemeester, Sébastier Clauzier et Justine Righo, membres du personnel ISEN ? 

Informations pratiques :
Ouvert à tous, il suffit de venir vous inscrire par équipe de 4 aux stands qui seront tenus les lundi, mardi et mercredi à 7h30 et à 12h soit de contacter directement l'association.
Une participation d'un euro par personne vous sera demandée afin de permettre de créer les scénarios suivants. 
4 créneaux horaires sont disponibles par après-midi : 14h, 15h, 16h et 17h.
Contactez les membres d'Escape ISEN par télephone au  06 73 51 12 48 ou par Facebook sur leur page


 

CONTACTEZ-NOUS


UNE QUESTION ?
Notre équipe pédagogique vous répond

Par mail être rappelé
  • Suivez-nous !